POURQUOI NOUS SOMMES NOUS ENGAGES ?

Malgré la mobilisation mondiale, les forêts  continuent à reculer dans le monde :

  • Environ 13 millions d’hectares de forêt disparaissent chaque année, soit le quart de la superficie de la France (Ce chiffre prend en compte les disparitions nettes de la forêt, sans intégrer les surfaces de forêt replantées).
  • 170 millions d’hectares risquent encore de disparaître d’ici à 2030.
  • C’est encore au Brésil que l’on déforeste le plus, et plus particulièrement en Amazonie .
    Avec 4 millions d’arbres disparaissant chaque année, l’Amazonie, l’une des trois plus grandes forêts primaires du monde, est aussi l’une des plus touchées par la déforestation.
    Si cette dernière avait connu une accalmie, elle a repris de plus belle ces dernières années avec la crise économique et politique que connaît le pays. D’après le WWF, 1/5 de la forêt amazonienne a déjà disparu et 40 à 55 % de sa superficie va disparaître d’ici 2050.
    Ces chiffres sont alarmants et les conséquences dramatiques pour notre environnement.

“C’est une source de biodiversité inestimable, c’est un réservoir de carbone face au réchauffement, c’est un régulateur du climat sur tout le continent sud-américain”, explique Plinio Sist, qui dirige l’unité Forêts et sociétés au sein du Cirad, organisme de recherche agronomique international. Cette forêt tropicale abrite une biodiversité unique : 40 000 espèces de plantes dont 16 000 essences d’arbres, 2,5 millions d’espèces d’insectes, 3 000 poissons d’eau douce, 1 500 oiseaux, 500 mammifères, 550 reptiles… Et sûrement encore beaucoup à découvrir. Plus de 2 000 nouvelles espèces ont été identifiées et décrites depuis 1999, selon l’organisation WWF. D’un point de vue planétaire, les arbres grâce à leurs rôle de régulateur thermique, se presentment, aujourd’hui, comme la meilleure solution face au changement climatique et c’est pour cela que, face aux chiffres alarmants, nous avons décidé d’apporter notre petite pierre à l’édifice.

Les bénéfices des arbres sont trés nombreux. …en voici quelque uns pour éclairer notre/votre choix.
Les arbres sont :

  • Des générateurs d’oxygène
    En plus de stocker et de fixer du CO2, les arbres rejettent de l’O2, dioxygène nécessaire à notre survie.
  • Des atouts contre la pollution
    Une forêt urbaine, par exemple, permet la dépollution de l’environnement.
  • Des protecteurs des sols
    L’un des bénéfices économiques les plus importants apportés par les arbres est la protection des sols : ceux-ci assurent notre sécurité alimentaire, la conservation de la biodiversité (la biodiversité des sols constitue 25% de la biodiversité mondiale !) et la régulation des changements climatiques.
  • Des atouts pour l’agriculture
    Le développement de l’agroforesterie prouve également les bienfaits des arbres pour l’agriculture : en plus de filtrer l’eau en profondeur pour éviter la fuite des nitrates et de l’azote dans les nappes phréatiques, les arbres protègent les sols et la biodiversité, apportent de l’ombre aux cultures et les protègent du vent. Ils améliorent également la fertilité des sols et enrichissent les sols cultivés en capturant dans l’atmosphère des éléments essentiels pour les plantes.

Ils présentent également de très nombreux avantages socio-économiques que nous vous expliquerons lors d’un prochain article.

#ensembleengagés A nous de jouer ! 


Related Posts

Leave a comment